Archive pour le mot-clef ‘néonicotinoïdes’

Les abeilles enfin un peu mieux protégées, trois pesticides interdits dans l’Union Européenne

Lundi 27 mai 2013

Stéphane Busin

Les abeilles seront enfin un peu mieux protégées ! Au moins pour un certain temps.

La Commission Européenne a confirmé sa décision d’interdire, pendant un temps défini, l’utilisation de trois pesticides qui seraient mortels pour les abeilles.

Les restrictions renteront en vigueur le 1er décembre 2013 et s’appliqueront à trois néonicotinoïdes pendant deux ans. La restriction doit s’appliquer dans tous les états membres qui doivent modifier ou retirer des autorisations existantes pour se conformer à la décision. Quinze pays ont voté pour, huit contre et quatre se sont abstenus.

Biogis se demande sur quelles informations les pays se sont basées pour voter contre cette décision ! Il est connu et reconnu que les abeilles meurent et que les conséquences peuvent s’avérer dramatiques. Il est aussi reconnu que les pesticides jouent très probablement un rôle important dans leur disparition.

Comment peut on ne pas tout essayer pour arrêter le catastrophe ? Bien évidement les fabricants de ces pesticides ont du essayer d’empêcher cette interdiction, mais si la Commission a pris cette décision, c’est qu’elle avait des informations convaincantes de l’Autorité Européenne de sécurité des aliments.

Cette reconnaissance de l’importance de protéger les abeilles des actions néfastes de l’homme sur l’environnement est un grand pas en avant. Espérant qu’elle serait suivie par d’autres actions.

 

La commission européenne n’a pas réussi à trouver un accord pour sauver les abeilles

Mardi 19 mars 2013

La commission européenne n’aurait pas réussi à trouver un accord pour mettre en place sa proposition d’interdire pendant deux ans plusieurs pesticides mortels pour les abeilles.  Le résultat du vote n’a pas permis un oui ou un non, car ils n’ont pas obtenu une majorité dans un sens ou dans l’autre.

La proposition de  suspendre  l’utilisation de trois néonicotinoïdes présents dans certains pesticides sera maintenue car elle n’a pas été rejetée : il y aurait donc de l’espoir de sauver nos abeilles ?!

Ce serait l’abstention de cinq pays, notamment l’Allemagne et l’Angleterre, qui aurait fait que le vote n’ pas pu arriver à un résultat. Que faut il faire pour que ces pays cessent d’écouter les industriels et qu’ils regardent ce qui se passe dans les ruches. Ce ne sera pas une interdiction définitive, mais une période teste qui permettrait de voir si effectivement il y aurait moins de morts d’abeilles.

Nous le savons tous, sans les abeilles, pas de nourriture pour l’homme ! Alors, réagissons.

Renseignez vous auprès des apiculteurs, ils sont le mieux placés pour vous informer sur le comportement des abeilles. Par exemple, Les Ruchers d’Embideau sur Biogis.fr