Archive pour le mot-clef ‘cultures associées’

L’agroforesterie associe arbres et cultures pour retrouver un équilibre naturel

Jeudi 1 août 2013

L’agroforesterie place l’arbre au cœur du système de production Il s’agit d’un mode d’occupation du sol associant arbres et cultures annuelles sur une même parcelle.  C’est une pratique qui date de l’antiquité mais qui a été mise aux oubliettes avec l’arrivée de l’agriculture intensive.

Pendant ces années lors desquelles on pratique cette agriculture qui cherche la quantité, les exploitants coupent  les arbres et les haies afin de créer des grands espaces dégagés.

Aujourd’hui, certains agriculteurs se rendent comptent des limites ce cette pratique intensive et des ses  résultats sur la terre et la nature.  Le fait de rendre « artificiel » l’environnement, en enlevant les éléments d’un équilibre naturel qui existe depuis toujours, peut conduire à une forte dépendance aux intrants, à un appauvrissement de la faune,  une résistance  croissante des ravageurs et adventices …etc*

L’agroforsterie a la particularité de ne pas donner des rendements immédiats. Ceux qui commencent à le pratiquer aujourd’hui savent qu’ils laissent un patrimoine pour les générations futures. Cependant, la présence des arbres apportent d’autres avantages en améliorant l’environnement naturel pour les insectes et les oiseaux, en créant un coupe-vent, en apportant par leurs racines des nutriments dont la terre a besoin.

* Article « L’Agroforesterie en France : intérêts et enjeux du Ministère de l’Agriculture

www.biogis.fr