Archive pour le mot-clef ‘agroforesterie’

L’agroforesterie associe arbres et cultures pour retrouver un équilibre naturel

Jeudi 1 août 2013

L’agroforesterie place l’arbre au cœur du système de production Il s’agit d’un mode d’occupation du sol associant arbres et cultures annuelles sur une même parcelle.  C’est une pratique qui date de l’antiquité mais qui a été mise aux oubliettes avec l’arrivée de l’agriculture intensive.

Pendant ces années lors desquelles on pratique cette agriculture qui cherche la quantité, les exploitants coupent  les arbres et les haies afin de créer des grands espaces dégagés.

Aujourd’hui, certains agriculteurs se rendent comptent des limites ce cette pratique intensive et des ses  résultats sur la terre et la nature.  Le fait de rendre « artificiel » l’environnement, en enlevant les éléments d’un équilibre naturel qui existe depuis toujours, peut conduire à une forte dépendance aux intrants, à un appauvrissement de la faune,  une résistance  croissante des ravageurs et adventices …etc*

L’agroforsterie a la particularité de ne pas donner des rendements immédiats. Ceux qui commencent à le pratiquer aujourd’hui savent qu’ils laissent un patrimoine pour les générations futures. Cependant, la présence des arbres apportent d’autres avantages en améliorant l’environnement naturel pour les insectes et les oiseaux, en créant un coupe-vent, en apportant par leurs racines des nutriments dont la terre a besoin.

* Article « L’Agroforesterie en France : intérêts et enjeux du Ministère de l’Agriculture

www.biogis.fr

Planter des arbres dans des champs, le phénomène reprend place !

Jeudi 16 août 2012

L’agroforesterie est une pratique agricole visant à concilier les arbres et cultures sur une même parcelle. Cette technique est de plus en plus utilisée en France, puisque chaque année, 3000 hectares de terres de plus y sont concernées.

Cette pratique remonte au XIXe siècle et présente de nombreux avantages, comme la limitation du réchauffement climatique avec l’ombrage des arbres.

Ensuite, cela profite aux oiseaux, qui vont combattre les rongeurs ou insectes nuisibles à la croissance des plantes, assurant ainsi la protection des cultures.

Enfin, la racine des arbres freine l’érosion et joue le rôle de filtre naturel en réduisant la pénétration des polluants dans les sous-sols et nappes phréatiques.

L’équipe biogis trouve cette idée très enrichissante, apportant de nombreux avantages pour l’agriculture d’aujourd’hui.

De plus, nous vous invitons à contacter nos producteurs bio locaux, disponible sur notre site, afin de consommer des produits de grandes qualités…

L’agroforesterie biologique en pleine expérimentation

Vendredi 19 août 2011

Depuis la fin de l’année 2010, à l’Ouest de Paris, dans le Parc Naturel Régional du Vexin, est en train de se dérouler un programme de recherche en agriculture biologique. Ce qu’il y a de nouveau à la Bergerie des Villarceaux c’est que le projet repose sur une surface de 44 Ha entièrement en agroforesterie. Jusqu’à maintenant, toutes les études en agroforesterie étaient réalisées sur de plus petites surfaces ou bien avec des pratiques agricoles conventionnelles.

L’agroforesterie consiste à produire des cultures annuelles (blé, tournesol,…) ou pérennes (vignes, prairies…) entre des rangées espacées d’arbres. Cette méthode tend à se généraliser puisque les avantages sont nombreux.

Elle permet de répondre à beaucoup d’enjeux: production de bois de qualité, de fruits, amélioration de la protection des cultures par augmentation des populations des prédateurs grâce à l’augmentation de diversité d’habitat, l’érosion des sols et l’évaporation de l’eau sont limitées… On y trouve aussi d’autres intérêts puisque ces paysages favorisent l’augmentation de la biodiversité, créent de nouveaux paysages, permettent de lutter contre les incendies…

Source : INRA

Les objectifs du projet expérimental de Villarceaux sont clairs : prouver l’efficacité de l’association arbres/cultures, évaluer les rendements selon les différents itinéraires,  mesurer l’impact sur l’environnement.

A terme, ce projet devrait permettre de faire de ce site un véritable lieu de démonstration en agroforesterie et permettre de favoriser le développement de cette technique en France.

Biogis approuve de telles techniques et gardera un œil sur le déroulement des ces essais.

Source :

http://www.agroforesterie.fr/newsletters/newsletter_04_11/Agrof_Villarceaux_Dec10.pdf

http://www1.montpellier.inra.fr/safe/french/agroforestry.php