Un recul du bio au Royaume-uni

21/10/2011

A la première lecture d'un article paru dans le Guardian en Royaume-Uni, on pourrait croire que les chiffres concernant l'agriculture biologique et son développement montrent une baisse significative d'enthousiasme en Angleterre - coté producteurs ainsi que coté consommateurs.

 

9731-une-500

 

Les chiffres ont été annoncés par le Soil Association. Cette organisation fut fondée en 1946 par des agriculteurs, des scientifiques et des nutritionnistes qui ont remarqué un lien direct entre la pratique agricole, et la santé des plantes, des animaux, de l'homme et de l'environnement.

 

Aujourd'hui cette association est la plus importante organisation dans la filière biologique au Royaume-Uni. Leurs certificateurs travaillent dans tout le pays. Malgré ces faits, l'association n'est pas soutenue par le financement du gouvernement britannique.  Elle dépend intégralement des dons pour fonctionner.

 

Ceci est très parlant en ce qui concerne le soutien apporté à l'agriculture biologique en Angleterre..

 

Il est vrai que les chiffres annoncés par le Soil Association ne sont pas très encourageants :

 

-         une baisse des ventes des produits biologiques de 5,9% en 2010.

 

uk-soil-aCertains agriculteurs ont arrêté de produire en biologique, découragés par le manque de soutien financier et la baisse de la demande dans les grandes surfaces.

Cependant, certains agriculteurs restent plus que convaincus par leur choix. Ils disent que forcément, si les grandes surfaces mettent moins les produits bio à la disposition des consommateurs, les ventes vont baisser.

 

La réponse de certains agriculteurs bio est de dire « Tant mieux... ! » Ils disent que de ce fait, les consommateurs seront plus ouverts pour acheter leurs produits par d'autres moyens ...direct à la ferme, par paniers, commande par internet...

 

Espérons-le... !

 

Les conversions en baisse...

 

Il y a deux tiers de moins de terres en conversion en Angleterre depuis 2007.

 

Le gros problème qui se présente quand la grande-distribution se détourne d'une filière, est que les fournisseurs prennent peur. Les agriculteurs qui produisaient selon les règles de l'agriculture biologique se retournent vers des méthodes de l'agriculture conventionnelle... « ...à tort » disent les convaincus.

 

nouveaulogoeuropeen_02

 

Pour beaucoup, le fait de se convertir à l'agriculture biologique peut sauver une exploitation.

Sans les frais importants d'achat d'engrais et de pesticides et, pour ce qui concerne les élevages de petites et moyennes tailles, nourrir les animaux avec principalement que de l'herbe, les exploitants font des économies.

 

 

En ce moment, tout coute cher, et les économies réalisées jouent un rôle important dans la sauvegarde des structures.

 

Il faudrait communiquer ce message.