Archive pour le mot-clef ‘vin’

Une étude montre la présence de résidus de pesticides dans le vin. Tchin tchin.

Mardi 1 octobre 2013

Suite au dossier d’Octobre de la revue Que Choisir (n°518 « Des pesticides dans le vin, nos analyses »*), il y a eu des vives réactions. Le dossier présente des résultats d’analyses d’échantillons, pris de 92 bouteilles des différentes régions viticoles françaises, concernant la présence de  pesticides. L’enquête de Que Choisir révèle qu’il y aurait dans certains vins des taux de résidus de pesticides  de plus de 300 fois supérieurs à la norme autorisée pour l’eau potable !

L’étude a trouvé des résidus ou des traces dans 100% des échantillons.  Sur les 92 bouteilles, 10 représentait le vin bio.  Aucune de ces bouteilles n’étaient épargnées, les analyses y ont trouvé des traces ou même des résidus.

Contamination par l’épandage des pesticides

Comment cela se fait-il ? L’explication serait l’épandage des pesticides des vignes voisines qui contamineraient les vignes en agriculture biologique.

De toute façon, les quantités de résidus détectées dans les vins bio sont très nettement inférieures à celles identifiées dans la plupart des autres vins, voire inexistantes. Sans hésitation, il faut faire confiance aux vins bio.

Cherchez sur www. biogis.fr des domaines viticoles en agriculture biologique comme Domaine de Herrebouc, Domaine Séailles, Domaine de Pialentou ou Domaine des Coteaux d’Engraviès.

 

*Article Que Choisir (abonnés)

De plus en plus de bio dans les bouteilles!

Jeudi 8 septembre 2011

De plus en plus de caves et de bars à vins apparaissent. Des lieux branchés où les gens se réunissent pour boire un verre entre amis. Ces lieux vendent de plus en plus de vins issus de l’agriculture biologique, comme par exemple comme dans notre capitale, Paris.

Marc Sibard à la tête d’une des caves les plus anciennes de Paris, raconte qu’au travers des bouteilles des grands châteaux bordelais, il y a les vins sans souffre, sans pesticides et sans fongicides.

Il suffit d’y goutter pour prendre la décision d’en mettre à la carte…

Les restaurants font de même et rajoutent à leurs cartes du vin issu de l’agriculture biologique.

Un vin naturel, propre, sans fongicide, sans souffre.

 

Comme quoi les gens veulent boire bio, ils se rassurent de savoir que le vin est produit de manière saine, qu’il ne pollue pas l’environnement à cause de sa fabrication et surtout qu’il ne dégrade pas la santé!

Si vous voulez être certains de l’origine de vos produits, rendez-vous sur Biogis, la traçabilité de la ferme à l’assiette! et même jusqu’au verre!

Dégustation de produits biologiques dans votre Intermarché de Condom :

Vendredi 10 juin 2011

Aujourd’hui de 14h à 19h30, découvrez dans votre Intermarché de Condom, une nouvelle animation basée sur la dégustation de produits biologiques.

Animation et dégustation sont à l’honneur pour votre plus grand plaisir. Vous aurez la joie de gouter le vin du domaine de Séailles et d’apprécier  le fromage à pate pressée crue de vache en conversion vers l’agriculture bio.

Stéphanie, notre collègue de Biogis sera aussi présente à cet événement. Une bonne initiative pour poser toutes vos questions en ce qui concerne le bio. Et bien sûr, n’oubliez pas de penser à Biogis !

Une expérimentation pour réduire les pesticides

Lundi 10 janvier 2011

On sait que la réglementation en agriculture biologique dans le domaine de la vinification  n’est pas bien définie. En agriculture biologique on ne trouve pas d’intrants chimiques cependant hors de celle-ci, c’est l’activité où l’on trouve la plus grande présence de pesticides.

67_vinC’est pour réduire ces intrants qu’une expérimentation vient d’être lancée en septembre pour une durée de trois ans, c’est Ecoviti qui met en place cette action dans le but de proposer à la filière viticole une méthode de conception et de développement de systèmes innovants et performants à bas niveaux intrants en pesticides.

Ecoviti agit grâce à un réseau national de parcelles et d’exploitations afin d’expérimenter ces systèmes, elle met en place aussi un système de communication et de formation dans le but de se faire connaitre.

Cette expérimentation s’inscrit dans l’objectif de plan national Ecophyto qui prévoit la mise en place de plateformes d’expérimentation pour les producteurs.

Biogis encourage ces actions qui visent à améliorer la qualité de vie de tout le monde même si ce n’est pas du domaine de l’agriculture biologique. Même si ce n’est pas bio c’est toujours moins d’intrants dans la nature.

Pour plus d’informations,lisez l’article sur Campagnes et environnement.

Le vin bio prend du terrain!

Jeudi 7 octobre 2010

Selon les chiffres de l’Agence Bio (groupement d’intérêt public pour la promotion de l’agriculture biologique) publiés mercredi, entre 2008 et 2009 le nombre d’exploitations à s’orienter vers le bio a augmenté de près d’un tiers. Aujourd’hui, la France compte plus de 3024 exploitations lancées dans l’aventure bio.

dscf5129_m1

Grâce à la demande importante de « vin bio » de la part des consommateurs, les viticulteurs prennent conscience que c’est en investissant dans une agriculture durable qu’ils vont pouvoir conserver, voire, augmenter leurs parts de ce marché en pleine explosion.

Fin 2009, les exploitations en conversion représentent plus de 50% des surfaces engagées dans la viticulture biologique. Ce chiffre démontre de façon claire et nette l’engagement des viticulteurs dans le développement durable et l’affirmation de leurs convictions.

Cependant même si ils peuvent afficher sur leurs bouteilles le logo AB grâce à l’appellation « raisins issus de l’agriculture biologique », il n’existe aucune certification en ce qui concerne le processus de vinification. Or les viticulteurs peuvent réaliser toute sorte de transformations qu’elles soient bio ou non…

L’équipe de Biogis est ravie de constater cette importante augmentation dans ce domaine, mais espère la mise en place d’une certification complète.