Archive pour le mot-clef ‘traçabilité’

Quand nous insistons sur la traçabilité du produit….

Mercredi 27 février 2013

La traçabilité est plus que jamais au cœur de l’actualité aujourd’hui. Après le phénomène de la viande de cheval, nous apprenons qu’aux Etats-Unis, une viande sur trois serait mal étiquetée et qu’en Allemagne, des œufs non bio, sont vendu sous l’appellation « bio ».

 Ce sont plus de 200 exploitations qui n’auraient pas respecté la limite fixée pour le nombre de poules par mètre carré. Les accusés sont passibles de dix ans de prison, a souligné le porte-parole du ministère.

C’est donc un autre problème qui s’ajoute à la liste, causé par le manque de transparence sur l’origine du produit que nous consommons.

Soutenant le processus de la traçabilité à travers notre site biogis.fr, nous vous invitons à découvrir les producteurs bio se trouvant autour de chez vous.

Histoires, convictions, produits… tout est mis en avant sur leurs pages internet, alors n’attendez pas et nous vous donnons rendez-vous sur notre site !

Les farines animales de nouveau autorisées dans la nouriture des poissons !

Lundi 18 février 2013

Juste au moment du scandale de la viande de cheval, la commission européenne a annoncé le retour des farines animales dans les nourriture des poissons d’élevage. Il faut croire que les catastrophes sanitaires des dernières années n’ont pas assez marqué les esprits pour en tirer des leçons. Cette pratique avait été prohibée depuis la maladie de la « vache folle ».

Serait-il la pression des lobbyists qui aurait fait oublié à la commission des risques et résultats quand nous ne respectons pas la logique de la chaine alimentaire?

Faire manger aux poissons des farines animales,  issues de porcs ou de volailles, est très loin de respecter la nature.

Le prix bas de ces farines va surement pousser à des abus. Quels seront les maladies à venir ?

Il sera primordiale, si la commission ne revient pas sur sa décision, d’informer le consommateur de ce qu’il mange. Il faut lui donner le choix.

Bien évidement, manger bio et local représente l’option le plus sure pour le consommateur. Connaitre l’origine des poissons, savoir ce qu’ils ont mangé, dans quelles conditions ils ont été élevé, est la seule façon d’être certain de manger de la qualité.

Biogis vous encourage vivement à découvrir l’origine des produits que vous achetez. Visitez les pages de nos producteurs, ils vous présentent leurs exploitations et leurs produits de façon transparente et conviviale.   La Pisciculture d’Oo, par exemple…

Intermarché Condom met à la disposition de leur clients la viande d’agneau bio du gers

Lundi 17 octobre 2011

Cette semaine encore chez Intermarché Condom vous pouvez vous régaler en achetant de la bonne viande bio mise à votre disposition.

 

C’est la viande d’agneau de Terence et Angela Stokes en vedette cette semaine. Ce couple d’origine irlandaise élève une race rare de mouton – l’Avranchine ; ils ont participé à sauver cette race de l’extinction.

 

Intermarché Condom tient à garder des liens privilégiés avec les producteurs locaux et à offrir une visibilité sur la source des produits.

 

C’est la raison pour laquelle www.biogis.fr est à votre disposition en magasin.

En suivant les codes biogis  ou en suivant les liens des pages biogis d’Intermarché Condom, vous pouvez rencontrer le producteur et voir l’exploitation agricole à l’origine des produits – de la ferme à la table, une traçabilité visible pour vous.

Cette semaine Intermarché Condom met en avant le boeuf et l’agneaux bio du Gers – Biogis vous présente les éleveurs

Lundi 10 octobre 2011

 

Intermarché Condom a mis Biogis à la disposition de ses clients depuis avril de cette année.

 

L’objectif est de créer une traçabilité visible pour le consommateur.

 

En suivant le code individuel de chaque producteur, le client peut découvrir la ferme et les méthodes utilisées pour mettre à disposition les différents aliments et produits bio.

 

Cette semaine et la semaine prochaine les clients d’Intermarché Condom pourront acheter du bœuf et de l’agneau bio en provenance directement des fermes gersoises.

 

 

Monsieur Michel Castelli est éleveur de blondes d’Aquitaine à  Mauroux.

Son code biogis est le 3108.

 

 

 


Jardin la Loupiote se trouve à Montesquiou. Marie Monteau et Régis Huault élèvent un petit troupeau de brebis .

Leur code biogis est le 3109

 

 

 

La semaine prochaine, l’agneau bio sera toujours disponible et viendra de la ferme de Monsieur et Madame Stokes, éleveurs à Biran à coté d’Auch. Leur pages biogis seront visibles très prochainement. Leur code biogis sera le 3110.

Monsieur Ortéga, le directeur du magasin, a pour objectif de mettre les produits issus de l’agriculture biologique à la disposition de ses clients de façon régulière. Il tient à ce que ces produits viennent directement du producteur local dès que possible.

Profitez-en !

 

 

La sécurité alimentaire – des jeunes chinois cultivent leur nourriture afin d’être sûrs de la source

Mercredi 10 août 2011

Légumes issus d'agriculture biologique

Une prise de conscience des dangers qui peuvent exister dans la nourriture, a encouragé des jeunes chinois, de métiers très différents – professeurs, consultants, informaticiens – à travailler la terre le week-end pour pouvoir consommer des légumes dont ils sont sûrs de la source.

 

Les melons qui explosent, la viande qui brille dans le noir…des histoires qui font peur. De plus en plus, des fermes « coopératives » s’installent autour des grandes villes. Les personnes adhèrent pour avoir de droit de travailler la terre et ramener chez eux les produits cultivés. Une ferme à côté de Beijing, qui s’appelle « Litte Donkey » a 700 adhérents !

Des témoignages des jeunes montrent qu’avec les scandales des dernières années, ils ont perdu confiances et cherchent des sources de nourriture avec une traçabilité.

Voilà une opportunité d’encourager l’agriculture biologique dans ces fermes qui s’installent. Il faudrait apprendre à ces personnes, motivées par la sécurité alimentaire, qu’une agriculture propre et durable existe !

Biogis vous tiendra informés de la suite … !

Article vu sur le site www.bbc.co.uk