Archive pour le mot-clef ‘semaine sans pesticides’

« Pesticides ? Nos enfants n’en ont pas besoin pour bien pousser ! »

Mardi 20 mars 2012

Le groupe Léa Nature et sa marque Jardin Bio lancent un appel aux candidats à la présidentielle !

Du 20 au 30 mars 2012 aura lieu la 7e édition de la Semaine Européenne des Alternatives aux Pesticides. Lors de cette occasion, le groupe Léa Nature lance une campagne de communication pour interpeller le futur président de la République, et l’opinion publique.

En France, nous sommes  le premier pays européen utilisateur de pesticides, selon l’association Générations Futures, avec pas moins de 65 000 tonnes utilisées, dont 90% en agriculture.

Cette campagne a pour but de sensibiliser un maximum de personnes sur les atteintes à la santé possibles, dues à l’utilisation massive de pesticides dans l’agriculture conventionnelle dont on retrouve des résidus dans l’alimentation. Les candidats se doivent de prendre en considération ce problème majeur de santé publique.

 

Aujourd’hui, il leur est demandé d’accentuer la mise en œuvre d’une agriculture de haute qualité environnementale, comme l’agriculture biologique.

 

Léa Nature, et sa marque Jardin Bio, s’appuient sur une étude de l’association Générations Futures qui démontre qu’un enfant est exposé aux pesticides bien avant sa naissance : le placenta peut contenir en moyenne 8 substances polluantes chimiques différentes*.

Quatre associations environnementales soutiennent cette campagne en faveur d’une agriculture et d’une alimentation saines sans pesticides : Générations futures, APPEL de la Jeunesse, ARTAC et le CRIIGEN.

 

L’équipe Biogis est ravie de pouvoir attirer votre attention sur  cette campagne et souhaite que les candidats écoutent attentivement, avant d’agir pour un avenir propre.

 

* D’après une étude de « Maternal-child exposure via the placenta to environmental chemical substances with hormonal activity »

PAN Europe et HEAL agissent pour notre santé

Jeudi 1 avril 2010

La semaine sans pesticides vient de se terminer. L’objectif de cette semaine est de prouver qu’il existe d’autres manières de cultiver nos terres, de lutter contre les « mauvaises herbes » et les animaux « nuisibles ».

Des organisations existent exclusivement pour dénoncer l’impact des pesticides sur la santé et l’environnement et de promouvoir les systèmes alternatifs permettant de se passer des pesticides.

PAN (Pesticide Action Network)  Europe a pour activité principale de faire interdire des pesticides qui sont prouvés nocifs.  Cette activité est essentiel puisqu’il existe un retard important entre le développement et mise sur le marché des nouveaux pesticides et leur évaluation par les gouvernements.

PAN lutte pour maintenir l’attention sur la sécurité sanitaire  par rapport à l’utilisation des pesticides.

little-girl-enjoying-foodUne autre organisation qui joue un rôle important est HEAL (Health and Environment Alliance). HEAL est une association européenne qui a pour objectif de promouvoir un environnement sain pour protéger la santé de la population.  Elle se focalise, entre autres, sur la qualité de l’air, sur les produits chimiques, le mercure, les changements climatiques et la vulnérabilité des enfants.

Heureusement il y a des personnes qui s’engagent pour défendre nos droits à un environnement qui ne nous est pas nocif.

Soutenons leurs actions et participons activement aux manifestations.

Photo www.treehugger.com

Participons tous à la semaine sans pesticides

Mercredi 3 mars 2010

affiche_pesticides_abeille_hdLes initiatives qui ont pour objective de sensibiliser le grand public sur les risques sanitaires et environnementaux liés à l’utilisation des pesticides sont à encourager par une participation massive.

Cette année, la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides aura lieu du 20 au 30 mars 2010.

Pendant cette semaine, des jardineries, magasins, collectivités locales et les écoles proposent différentes animations aux particuliers.

L’objectif est de faire découvrir des alternatives aux traitements chimiques au niveau de l’agriculture, du jardinage, de l’entretien de l’habitat, etc

Créée en 2006 par le collectif ACAP (Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides) l’action est coordonnée au niveau national par le MDRGF.

Découvrez toutes les informations sur le site dédié à cette action