Archive pour le mot-clef ‘résidus de pesticides’

Une étude montre la présence de résidus de pesticides dans le vin. Tchin tchin.

Mardi 1 octobre 2013

Suite au dossier d’Octobre de la revue Que Choisir (n°518 « Des pesticides dans le vin, nos analyses »*), il y a eu des vives réactions. Le dossier présente des résultats d’analyses d’échantillons, pris de 92 bouteilles des différentes régions viticoles françaises, concernant la présence de  pesticides. L’enquête de Que Choisir révèle qu’il y aurait dans certains vins des taux de résidus de pesticides  de plus de 300 fois supérieurs à la norme autorisée pour l’eau potable !

L’étude a trouvé des résidus ou des traces dans 100% des échantillons.  Sur les 92 bouteilles, 10 représentait le vin bio.  Aucune de ces bouteilles n’étaient épargnées, les analyses y ont trouvé des traces ou même des résidus.

Contamination par l’épandage des pesticides

Comment cela se fait-il ? L’explication serait l’épandage des pesticides des vignes voisines qui contamineraient les vignes en agriculture biologique.

De toute façon, les quantités de résidus détectées dans les vins bio sont très nettement inférieures à celles identifiées dans la plupart des autres vins, voire inexistantes. Sans hésitation, il faut faire confiance aux vins bio.

Cherchez sur www. biogis.fr des domaines viticoles en agriculture biologique comme Domaine de Herrebouc, Domaine Séailles, Domaine de Pialentou ou Domaine des Coteaux d’Engraviès.

 

*Article Que Choisir (abonnés)

Les résidus de pesticides dans notre nourriture, EFSA a publié son rapport

Lundi 18 mars 2013

EFSA (L’Autorité européenne de sécurité des aliments) a publié en février son dernier rapport sur les résidus de pesticides dans l’alimentation. Les chiffres concernent l’année 2010. Selon le rapport, les résidus trouvés dans les aliments dépassent très rarement les limites européennes légales (LMR – limites maximales de résidus).

 Ce qui est très intéressant à noter (autre le fait qu’on accepte la présence de pesticides dans nourriture !), est que dans certains aliments, le taux « acceptable » est dépassé, et ce surtout quand les produits sont importés dans l’UE en Norvège et en Islande.  Les taux peuvent être jusqu’à 5 fois plus élevés que ceux relevés dans ce pays.

 Les produits dont les échantillons présentaient les taux les plus forts au dessus de la LMR sont l’avoine, la laitue, les fraises, les pêches, les pommes et les poires.

 Cette information devrait encourager les gens à privilégier l’agriculture française, locale et bio !

La pollution est partout, ils ont trouvé des résidus de pesticides dans des échantillons de produits biologiques, mais, le risque d’en trouver est surement bien moindre !

Cherchez un producteur bio proche de chez vous sur Biogis.fr ou sur un marché. Vous ne serez pas déçu de la qualité gustative de vos achats. Régalez vous tout en confiance.

 Les pesticides dans nos assiettes ? Non, merci !

Plus de détails, lisez l’article sur actu-environnement.com

L’Agriculture Biologique : une question de pesticides ou bien plus ?

Vendredi 18 janvier 2013

Cela vous arrive aussi, que certaines personnes vous disent ne pas comprendre l’importance de manger bio ? « Il n’y a que très peu de résidus sur les produits, et en plus on les lave ».

« Manger bio » est vraiment un choix de vie. Nous agissons à notre niveau pour respecter l’environnement et protéger les ressources naturelles. Chaque geste « propre » apporte du bien ou au mois ne nuit pas à la nature.

L’agriculture biologique considère le sol comme un milieu vivant, et cherche à le nourrir. Elle respecte les cycles naturels des plantes et des animaux, ces derniers sont élevés dans le respect de leurs besoins et de leur bien-être.

 Par ces pratiques, elle protège la faune et la flore. Il y a moins de pollutions et risques d’érosion. La qualité de l’eau est préservée, réduisant ainsi les couts des traitements.

 Par ses techniques,  elle nécessite plus de main d’œuvre sur les exploitations agricoles. Elle favorise ainsi l’emploi et le maintien d’une dynamique en zone rurale.

 L’agriculture biologique est garante donc d’une éthique respectueuse de l’homme et de l’environnement, bien plus qu’un moyen de réduire les résidus sur les légumes !

www.biogis.fr