Un viticulteur décéde suite à une leucémie – les pesticides sont au centre des soupçons

Quelle tristesse. Un viticulteur âgé de seulement 43 ans est décédé des suites d’une leucémie le 15 janvier.

Encore plus triste, Monsieur Yannick Chénet est tombé malade à cause des produits qu’il utilisait pour son activité. Sa maladie est reconnue comme maladie professionnelle.

« …des agriculteurs payent de leur vie le prix de la légèreté avec laquelle on a laissé se développer un système agricole basé sur une forte tolérance vis-à-vis de produits très toxiques »  Ces mots ont été prononcés par Monsieur François Veillerette, président de l’association Générations futures. (voir article sur metrofrance.com)

Cela devrait faire réfléchir ! Tous ces produits utilisés dans l’agriculture se trouvent dans la nature – dans l’eau, l’air, le sol… Comment se fait-il, si ces produits sont aussi toxiques, que les informations ne soient pas à notre disposition. Est-ce que ces produits se retrouvent dans les produits finis, le vin, par exemple ?

La mort de cet homme ne doit pas être oubliée, jamais. Elle doit faire sonner des alarmes, mettre sous le feu des projecteurs la toxicité des produits utilisés en agriculture conventionnelle – et leurs conséquences sur l’homme.

Consommateurs, réagissez. Regardez de bien plus près ce que vous achetez et posez vous les bonnes questions avant de les donner à vous-même et à votre famille.

Biogis continuera à mettre les renseignements à votre disposition.

Mots-clefs : , , , , , ,


Laisser une réponse

*