Agriculture Biologique en pays pauvre

01/04/2010

than-talbot-world-resources-institute-2004-500En apportant le savoir faire des experts qui bénéficient des techniques de pointes en agriculture biologique, nous pouvons rendre possible le développement de l'agriculture biologique dans les pays en développement.

 

Les pays pauvres sont bien adaptés à l'agriculture biologique :

- les exploitants ont des moyens financiers très limités et l'agriculture biologique ne nécessite pas d'achat d'intrants (engrais chimique, pesticides) qui sont d'ailleurs très difficile d'obtenir

- L'agriculture biologique nécessite moins d'eau - les zones sèches sont souvent des zones pauvres

- L'agriculture biologique a besoin de plus de main d'œuvre. Les pays pauvres manquent cruellement d'activité pour des populations souvent sous-employées. Par cette agriculture, on proposerait des emplois et des revenus qui pourraient aider à stabiliser des zones rurales.

On revient à ce qui manque - le savoir faire, les financements pour commencer et le réseau distribution et de commercialisation.

A nous d'encourager ces investissements par des pays riches et développés. Aidons ces pays moins développés à se lancer pour sauver un peu plus la planète pour les générations futures - tout en aidant les pays défavorisés à se nourrir proprement et dignement.

 

L'article sur www.gerbeaud.com

Source de l'image : www.chacunsonbio.fr